Apparence
Uubu.fr

Les systèmes Linux, l’open source, les réseaux, l’interopérabilité, etc.
« Il vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser l’imperfection et l’atteindre. » (Bertrand Arthur William RUSSEL)
10 septembre 2011

Linux           Configuration du système


/etc/fstab

/etc/fstab

Informations statiques sur les systèmes de fichier

   Le fichier fstab contient des informations sur les divers systèmes de fichiers du système. Chaque système de fichier est décrit sur une ligne séparée, les champs sont séparés par des espaces ou des tabulations. Les lignes commençant par un '#' sont des commentaires. L'ordre des enregistrements dans fstab est important parce que fsck, mount et umount tiennent compte de cet ordre.

   Le premier champ, (fs_spec), décrit le périphérique bloc ou le système de fichier distant à monter. Pour un montage ordinaire il va maintenir un node de périphérique block (créé par mknod) pour le périphérique à monter, comme /dev/cdrom ou /dev/sdb7. Pour les montages NFS, on aura toujours ‹host›:‹dir›. Pour procfs, utiliser proc.

   Au lieu de donner le périphérique explicitement, on peut indiquer le système de fichier (ext2 ou xfs) qui est monté par son UUID ou le label du volume (cf: e2label ou xfs_admin), écrire LABEL=‹label› ou UUID=‹UUID›. Cela va rendre le système plus robuste; ajouter ou supprimer un disque SCSI change le nom du périphérique mais pas son label.

   Le second champ, (fs_file), décrit le point de montage pour le système de fichier. Pour les partitions swap, ce champ devrait être spécifié par 'none'. Si le nom du point de montage contient des espaces, ils peuvent être échappés avec '\040'.

   Le Troisième champ (fs_vfstype), décrit le type de système de fichier. Linux supporte de nombreux systèmes de fichiers, tels que adfs, affs, autofs, coda, coherent, cramfs, devfs, efs, ext2, ext3, hfs, hpfs, iso9660, jfs, minix, msdos, ncpfs, nfs, ntfs, proc, qnx4, reiserfs, romfs, smbfs, sysv, tmpfs, uff, ufs, umsdos, vfat, xenix, xfs, et d'autres. Pour lister les systèmes de fichiers supportés, consulter /proc/filesystems. Une entrée swap dénote une partition ou un fichier utilisé pour le swap. Une ligne est ignorée si l'entrée est 'ignore'. C'est utile pour montrer les partitions du disque qui ne sont actuellement pas utilisés. Une entrée none est utile pour lier ou déplacer des montages.

   Le quatrième champ, (fs_mntops), décrit les options de montage associées avec le système de fichier. Elles sont spécifiées sous la forme d'une liste séparées par une ','. Ce champ contient au moins le type de montage, plus des options additionnelles appropriées au type de système de fichier. Les options communes à tous les systèmes de fichier sont:

noauto ne pas monter quand mount -a est invoqué
user Autorise un utilisateur le monter.
owner Autorise le propriétaire du périphérique de le monter
comment Utilisé par les programmes de gestion fstab.

   Le cinquième champ (fs_freq) est utilisé par dump pour déterminer quel système de fichier a besoin d'être dumpé. Si ce champ n'est pas présent, une valeur 0 est retournée et dump assumera que le système de fichier n'a pas besoin d'être dumpé.

   Le sixième champ, (fs_passno), est utilisé pour fsck pour déterminer l'ordre dans lequel il vérifie les systèmes de fichiers au reboot. '/' devrait avoir la valeur 1, et les autres systèmes de fichiers, 2. Les systèmes de fichiers dans un lecteur seront vérifiés séquentiellement, mais des systèmes de fichiers sur des lecteurs différents seront vérifiés simultanément. Si ce champ n'est pas présent ou vaut 0, une valeur 0 est retournée et fsck assume que le système de fichier n'as pas besoin d'être vérifié.

   La manière 'propre' de lire les enregistrements de fstab est d'utiliser les routines getmntent(3)