Apparence
Uubu.fr

Les systèmes Linux, l’open source, les réseaux, l’interopérabilité, etc.
« Il vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser l’imperfection et l’atteindre. » (Bertrand Arthur William RUSSEL)
08 mai 2010

mysql db databases           Bases de données


mysqldump

mysqldump

Utilitaire de sauvegarde des structures de tables de données

Plusieurs méthodes
shell› mysqldump [options] db_name [tables]
shell› mysqldump [options] --databases DB1 [DB2 DB3...]
shell› mysqldump [options] --all-databases

OPTIONS

--help, -? Affiche le message d'aide et quitte.
--add-drop-table Ajoute une commande drop table avant chaque requête de création de table.
--add-locks Ajoute une commande LOCK TABLES avant l'export de table et une commande UNLOCK TABLE après (Pour accélérer les insertions dans MySQL).
--all-databases, -A Exporte toutes les tables. C'est l'équivalent de l'option --databases avec toutes les bases de données sélectionnées.
--allow-keywords Permet la création de colonnes ayant des noms de mots réservés. Cela fonctionne en préfixant chaque nom de colonne avec le nom de la table.
--comments[=0|1] Si cette option prend 0, elle supprime les informations additionnelles (comme les versions de programme, les versions d'hôte) dans les exports. L'option --skip-comments fait la même chose. Par défaut, la valeur de cette option est 1, pour conserver ces informations.
--compatible=name Produit un résultat qui est compatible avec les autres bases de données, ou avec d'anciennes versions de MySQL. Les valeurs possibles de name sont mysql323, mysql40, postgresql, oracle, mssql, db2, sapdb, no_key_options, no_table_options, ou no_field_options. Pour utiliser plusieurs valeurs, séparez les par des virgules. Ces valeurs ont la même signification que les options correspondantes de configuration du mode SQL.
--complete-insert, -c Utilise des commandes INSERT complètes, avec les noms de colonnes.
-C, --compress Compresse toutes les informations entre le client et le serveur, les deux supporte la compression.
--create-options Inclut toutes les options spécifiques MySQL de création de table dans les commandes CREATE TABLE.
--databases, -B Pour exporter plusieurs bases de données. Notez la différence d'utilisation. Dans ce cas, aucune table n'est spécifié. Tous les arguments de noms sont considérés comme des noms de base. Une ligne USE db_name; sera ajoutée dans l'export avant chaque base de données.
--debug[=debug_options], -# [debug_options] Active l'historique de débogage. La chaîne de format est généralement 'd:t:o,file_name'.
--default-character-set=charset Configure le jeu de caractères par défaut pour l'export. S'il n'est pas spécifié, mysqldump 10.3 ou plus récent va utiliser utf8. Les versions plus anciennes utiliseront latin1.
--delayed Les insertions se font avec la commande INSERT DELAYED.
--delete-master-logs Sur un maître de réplication, efface le log binaire une fois que l'opération d'export est faite. Cette option active automatiquement --first-slave.
--disable-keys, -K Pour chaque table, entoure les commandes d'INSERT avec les commandes /* !40000 ALTER TABLE tbl_name DISABLE KEYS */; et /* !40000 ALTER TABLE tbl_name ENABLE KEYS */;. Cette option n'est effective que pour les tables MyISAM.
--extended-insert, -e Utilise la nouvelle syntaxe multi-ligne INSERT. (Cela donne des insertions plus courtes et plus efficaces).
--fields-terminated-by=..., --fields-enclosed-by=..., --fields-optionally-enclosed-by=..., --fields-escaped-by=..., --lines-terminated-by=... Ces options sont utilisées avec l'option -T et ont la même signification que les clauses correspondantes de la commande LOAD DATA INFILE.
--first-slave, -x Verrouille toutes les tables de toutes les bases de données.
--flush-logs, -F Écrit tout le fichier de log du serveur avant de commencer l'export. Notez que si vous utilisez cette option avec --all-databases (ou l'option -A), les logs seront vidés pour chaque base de données exportée.
-f, --force Continue même si une erreur SQL survient durant l'export.
--host=host_name, -h host_name Exporte les données depuis le serveur MySQL vers l'hôte indiqué. L'hôte par défaut est localhost.
--lock-tables, -l Verrouille toutes les tables avant de commencer l'export. Les tables sont verrouillées avec READ LOCAL pour permettre des insertions concurrentes sur les tables MyISAM. Notez que lorsque vous exportez des tables de bases différentes, l'option --lock-tables va verrouiller chaque base séparément. Cette option ne vous garantira pas que vos tables seront logiquement cohérente entre les bases. Des tables de différentes bases pourraient être exportées dans des états très différents.
--master-data Cette option est similaire à --first-slave, mais produit aussi une commande CHANGE MASTER TO qui fait que le serveur esclave va commencer à la bonne position dans le log du maître, si vous utilisez cette exportation pour configurer initialement l'esclave.
--no-create-db, -n CREATE DATABASE la ligne /* !32312 IF NOT EXISTS*/ db_name; ne sera pas ajouté dans l'export. Sinon, la ligne ci-dessus sera ajoutée, si l'une des options --databases ou --all-databases a été activée.
--no-create-info, -t N'écrit pas les informations de création de table (la requête CREATE TABLE).
--no-data, -d N'écrit aucune ligne d'informations sur la table. C'est très pratique si vous voulez simplement exporter la structure de la table.
--opt Identique à --quick --add-drop-table --add-locks --extended-insert --lock-tables. Vous obtiendrez l'export le plus rapide à importer dans un serveur MySQL.
--password[=password], -p[password] Le mot de passe à utiliser lors de la connexion au serveur.
--port=port_num, -P port_num Le port TCP/IP à utiliser avec l'hôte.
--protocol=TCP | SOCKET | PIPE | MEMORY Pour spécifier le protocole de connexion à utiliser.
--quick, -q Ne garde pas en buffer les requêtes, mais écrit immédiatement dans la sortie.
--quote-names, -Q Protège les noms des tables et colonnes avec le caractère ‘`’.
--result-file=file, -r file Écrit directement dans le fichier indiqué. Cette option doit être utilisé sur MSDOS, car cela évite que la nouvelle ligne ‘\n’ soient converties en ‘\n\r’ (nouvelle ligne et retour chariot).
--single-transaction Cette option ajoute la commande SQL BEGIN avant d'exporter les données vers le serveur. C'est généralement pratique pour les tables InnoDB et le niveau d'isolation de transaction READ_COMMITTED, car ce mode va exporter l'état de la base au moment de la commande BEGIN sans bloquer les autres applications. Lorsque vous utilisez cette option, pensez bien que seules les tables transactionnelles seront exportées dans un état cohérent, c'est à dire que les tables MyISAM ou HEAP qui seront exportées avec cette option, pourront changer d'état. Cette option est mutuellement exclusive avec l'option --lock-tables car LOCK TABLES va valider une transaction interne précédente.
--socket=path, -S path Le fichier de socket à utiliser pour les connexions locale (à localhost), qui est l'hôte par défaut.
--skip-comments Identique à --comments = 0.
--tab=path, -T path Crée un fichier table_name.sql, qui contient les commandes SQL CREATE, et un fichier table_name.txt, qui contient les données, pour chaque table. Le format du fichier .txt est celui qui est spécifié par les options --fields-xxx et --lines--xxx. Note : cette option ne fonctionne qui si mysqldump est exécuté sur la même machine que le démon mysqld, et que le nom d'utilisateur et le groupe de mysqld (normalement l'utilisateur mysql, et le groupe mysql) doivent avoir des permission pour créer et écrire un fichier dans le dossier que vous spécifiez.
--tables Remplace l'option --databases ou -B. Tous les arguments suivant les options sont considérés comme des noms de tables.
--user=user_name, -u user_name Le nom d'utilisateur MySQL lors de la connexion à un serveur distant.
--verbose, -v Mode détaillé. Affiche plus d'informations sur les faits et gestes du programme.
--version, -V Affiche la version du programme et quitte.
--where='where-condition', -w 'where-condition' Exporte uniquement les lignes sélectionnées. Notez que les guillemets sont obligatoires. Exemples : "--where=user='jimf'" "-wuserid؏" "-wuseridկ"
-X, --xml Exporte la base au format XML

Exemples

L'usage normal de mysqldump est probablement de faire des sauvegardes de bases
mysqldump --opt database › backup-file.sql
Vous pouvez importer les données dans la base MySQL avec
mysql database ‹ backup-file.sql
ou
mysql -e "source /patch-to-backup/backup-file.sql" database
Cependant, il est très pratique pour remplir un autre serveur MySQL avec des informations depuis une base
mysqldump --opt database | mysql ---host=remote-host -C database
Il est possible d'exporter plusieurs bases de données en une seule commande
mysqldump --databases database1 [database2 ...] › my_databases.sql
Si vous souhaitez exporter toutes les bases, vous pouvez utiliser
mysqldump --all-databases › all_databases.sql