Apparence
Uubu.fr

Les systèmes Linux, l’open source, les réseaux, l’interopérabilité, etc.
« Il vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser l’imperfection et l’atteindre. » (Bertrand Arthur William RUSSEL)

Liste des variables

ABRT_EVENT_NICEabrtd se lance avec une valeur de nice incrémenté par 10 pour ne pas prendre trop de ressource. Cette variable ajuste cet incrément.abrtd
ADDRFAMfamille de l'interfaceinterfaces
ARGCNombre d’arguments sur la ligne de commandeawk
ARGVTableau des arguments sur la ligne de commande, 0..ARGC-1awk
AUDIODEVdéfaut : /dev/dspWine-présentation wine
auto_resumeContrôle comment le shell interagis avec l'utilisateur et le contrôle de job. Si la valeur est définis, une commande simple mot sans redirection est traitée comme candidat à la reprise d'un job stoppé. Il n'y a pas ambiguïté permise, si plus d'un job commence avec la chaîne tapée, le job le plus récent est sélectionné. Le nom d'un job, dans ce contexte, est la ligne de commande utilisée pour la lancer. Si définis à exact, la chaîne fournie doit matcher exactement le nom d'un job stoppé. Si définis à substring, la valeur fournie est analogue à %?. Si définis à une autre valeur, la chaîne fournie doit être préfixeé par le nom d'un job stoppé, analogue à %string.bash
BASHÉtend au nom complet utilisé pour invoquer cette instance de bashbash
BASHOPTSListe valide d'options pour -s, séparés par de ",". Sont activés avant de lire les fichiers de démarragebash
BASHPIDProcess ID du shell courantbash
BASH_ALIASESUne variable tableau associatif dont les membres correspondent à la liste interne d'aliase tel que maintenu par la commande alias.bash
BASH_ARGCUn tableau de variables dont les valeurs sont le nombre de paramètre dans chaque frame de la pile d'appel d'exécution du shell courant. Le nombre de paramètres de la sous-routine courante est en haut de la pilebash
BASH_ARGVUne variable tableau contenant tous les paramètres dans la pile d'appel du bash courant. Le paramètre final de l'appel de la dernière sous-routine est en haut de la pile.bash
BASH_CMDSUne variable tableau associatif dont les membres correspondent à la table de hash interne de commandes tel que maintenu par la commande hash.bash
BASH_COMMANDLa commande actuellement exécutée ou à exécuter, sauf si le shell exécute une commande commme résultat d'un trap, dans ce cas c'est la commande exécutée au moment du trap.bash
BASH_ENVSi ce paramètre est définis quand bash exécute un script, sa valeur est interprété comme nom de fichier contenant des commandes pour initialiser le shell, comme dans ~/.bashrc. Sa valeur est sujet à l'expansion de paramètre, substitution de commande et expansion arithmétique avant d'être interprété comme nom de fichier. PATH n'est pas utilisé pour rechercher le fichierbash
BASH_EXECUTION_STRINGL'argument de commande pour l'option d'invocation -cbash
BASH_LINENOUn tableau dont les membres sont les numéros de ligne dans les fichiers sources pour chaque membre de FUNCNAME invoqué. ${BASH_LINENO[$i]} est le numéro de ligne dans le fichier source (${BASH_SOURCE[$i+1]} où ${FUNCNAME[$i]} a été appelé (ou ${BASH_LINENO[$i-1]} si référencé dans une autre fonction.bash
BASH_REMATCHtableau dont les membres sont assignés par l'opérateur binaire =~ à la commande [[. variable read-onlybash
BASH_SOURCETableau dont les membres sont les noms de fichier source où les nom de fonction shell correspondant dans le tableau FUNCNAME sont définis. La fonction shell ${FUNCNAME[$i]} est définis dans le fichier ${BASH_SOURCE[$i]} et appelée depuis ${BASH_SOURCE[$i+1]}bash
BASH_SUBSHELLIncrémenté de 1 chaque fois qu'un sous-shell ou un environnement sous-shell est généré.bash
BASH_VERSINFOVariable read-only dont les membres maintiennent les informations de version de cette instance de bash. les valeurs assignées sont les suivantesbash
BASH_VERSIONÉtend la chaîne décrivant la version de cette instance de bashbash
BASH_XTRACEFDSi définis à un entier correspondant à un descripteur de fichier valide, bash écrit les donnée générées par set -x dans ce descripteur de fichier. Ce descripteur est fermé quand BASH_XTRACEFD est ré-initialisé ou assigné à une autre valeur.bash
BC_ENV_ARGSAutre mécanisme pour donner les arguments à bc, ces arguments sont traités en premierbc
BC_LINE_LENGTHSpécifie le nombres de caractères sur une ligne de sortie. À 0, désactive la sortie multi-ligne. Une valeur inférieur à 3 définis la longueur de ligne à 70bc
BROWSERListe de commandes utilisées pour lancer un navigateur web.man
CDPATHLe chemin de recherche pour la commande cd. Liste séparé par des virgules de répertoires dans lequel le shell recherche les répertoires de destination spécifiés par la commande cd. ex ".:~:/usr"bash
CMD_ENVposix, old, linux, bsd, sun, digital, ...ps
COLUMNSDéfinit le nombre de colonnes dans l'écran. Prend précédence sur $TERM.less
Change la largeur d'affichage par défautps
Utilisé par select pour déterminer la largeur du terminal en affichant la liste de sélection. Automatiquement définis à la réception de SIGWINCHbash
COMPREPLYUn tableau dans lequel bash lis les completions possibles générées par un fonction shell invoqué par la completion programmable.bash
COMP_CWORDUn index dans ${COMP_WORDS} du mot contenant la position courante du curseur. disponible uniquement dans les fonctions shell invoqués par les completion programmablesbash
COMP_KEYLa touche (ou la touche final d'un séquence de touche) utilisé pour invoquer la fonction de completion courante.bash
COMP_LINELigne de commande courante. Disponible seulement dans les fonctions shell et les commandes externes invoqués par la completion programmable.bash
COMP_POINTl'index de la position du curseur courant relative au début de la commande courante. Si la position courante est à la fin de la commande courante, la valeur est égale à ${#COMP_LINE}. Disponible seulement dans les fonctions shell et les commandes externes invoqués par la completion programmable.bash
COMP_TYPEDéfinis une valeur entière correspondant au type de completion tenté qui a causé la fonction de completion à être appelée: TAB, pour une completion normale, ? pour une completion de listing après des tabs successifs, ! pour des listing alternatifs sur des completion de mot partiels, @ pour des completions de liste si le mot n'est pas modifié, ou % pour une completion de menu. Disponible seulement dans les fonctions shell et les commandes externes invoqués par la completion programmable.bash
COMP_WORDBREAKSLe jeu de caractères que readline traite comme séparateur de mots en effectuant la completion de mot.bash
COMP_WORDSUn tableau consistant de mots individuels dans la ligne de commande courante. La ligne est splité en mots comme le fait readline, en utilisant COMP_WORDBREAKS Disponible seulement dans les fonctions shell et les commandes externes invoqués par la completion programmable.bash
CONNECTION_DBUS_PATHLe chemin D-Bus de NetworkManager de la connexionNetworkManager
CONNECTION_EXTERNALÀ 1, indique que la connexion décris une configuration réseau créé en-dehors de NetworkManagerNetworkManager
CONNECTION_FILENAMELe fichier du profile de connexionNetworkManager
CONNECTION_IDle nom du profile de connexionNetworkManager
CONNECTION_UUIDl'UUID du profile de connexionNetworkManager
CONNECTIVITY_STATEL'état de connexion réseauNetworkManager
CONSOLELa console système. S'il n'est pas définit par init, sera /dev/console par défaut.init
CONVFMTFormat pour la conversion interne des nombres, chaînes, initialisé à "%.6g"awk
COPROCTableau créé pour maintenir les descripteurs de fichier pour les sorties et entrée des co-processus non nommés.bash
COROSYNC_MAIN_CONFIG_FILESpécifie le fqdn du fichier de configuration. défaut: /etc/corosync/corosync.confCorosync-Présentation
COROSYNC_TOTEM_AUTHKEY_FILEfqdn de la clé partagée utilisée pour authentifier et chiffrer les données utilisée dans le protocole Totem. Défaut: /etc/corosync/authkeyCorosync-Présentation
CRYPTDISKS_CHECKSpécifie le checkscript par défaut à lancer avec le périphérique cible après avoir invoqué cryptdiskscrypttab
CRYPTDISKS_ENABLEà yes, lance les initscripts cryptdisks au démarrage.crypttab
CRYPTDISKS_MOUNTSpécifie les points de montage qui sont montés avant d'invoquer cryptdisks. Prend les points de montage configuré dans /etc/fstab comme arguments, séparés par un espace.crypttab
CRYPTDISKS_PRECHECKSpécifie le checkscript par défaut à lancer avec le périphérique dm-crypt, avant d'invoquer cryptdiskscrypttab
CUPS_ANYROOTAutorise ou non tous certificats X.509 (Y ou N)cups
CUPS_CACHEDIRRépertoire pour les fichiers en cache semi-persistantcups
CUPS_DATADIRrépertoire où trouver les fichiers de donnéescups
CUPS_ENCRYPTIONNiveau de chiffrement par défaut (Always, IfRequested, Never, Required)cups
CUPS_EXPIIREDCERTSAutoriser ou non les certificats expirés (Y ou N)cups
CUPS_GSSSERVICENAMENom de service Kerberos pour l'authentificationcups
CUPS_SERVERHostname/IP et port du scheduler CUPScups
CUPS_SERVERBINRépertoire pour les programmes helper, filtres, backendcups
CUPS_SERVERROOTRépertoire racine du serveurcups
CUPS_STATEDIRRépertoire où trouver les fichiers statistiquescups
CUPS_USERNom de l'utilisateur pour les requêtes d'impressioncups
DEADEmplacement du fichier dead.letterbsd-mailx
DEBUGFS_PAGERdebugfs pipe toujours la sortie de certaines commande dans un pager.debugfs
DESKTOP_SESSIONLe nom de la session que l'utilisateur a choisi d'exécuterkdmrc
DEVICE_IFACENom de l'interface du périphérique.NetworkManager
DEVICE_IP_IFACENom de l'interface IP du périphérique.NetworkManager
DHCP4_Si la connection utilise DHCP, chaque option DHCP est définis dans une variableNetworkManager
DHCP6_Certaines variables IPv4 sont également disponible pour IPv6NetworkManager
DIRSTACKUn tableau contenant le contenu courant de la pile de répertoire. Les répertoires apparaissent dans la pile dans l'ordre qu'ils sont affichés par la commande dirs. pushd et popd doivent être utilisés pour ajouter ou supprimer des répertoires.bash
DISPLAYLe nom d'affichage associékdmrc xdpyinfo xdriinfo xrdb xrefresh xvinfo xwininfo
Pointe vers un serveur X.X xwd xwud
Numéro d'affichage et hôte par défautxcmsdb xhost xlsatoms xlsclients xprop
Spécifie l’affichage X11 à utiliserwine ssh-add
Emplacement du serveur X11, automatiquement définis par sshssh
DMSETUP_BINARYbinaire dmsetup à utiliser. Défaut: dmsetuplvmdump
DM_ABORT_ON_INTERNAL_ERRORSAnnule le traitement si le code détecte une erreur interne non-fatallvm
DM_CONTROLla valeur de FifoDirkdmrc
DM_DEV_DIRNom du répertoire de périphériques. Défaut: /dev.fsadm
DM_DISABLE_UDEVÉvite l'interaction avec udev. LVM va gérer les nœud dans /dev directementlvm
EDITORNom de l'éditeur par défautless bsd-mailx
EMACSSi bash trouve cette variable au démarrage et qu'elle commence par "t", il assume que le shell fonctionne comme un shell Emacs et désactive l'édition de ligne.bash
EMAILalien assume que c'est votre adresse email, qui est incluse dans les paquets Debianalien
ENVSimilaire à BASH_ENV, utilisé quand le shell est invoqué en mode posixbash
ENVIRONTableau indexé par variable d’environnement. Une chaine d’environnement, var=value est stockée comme ENVIRON[var] = valueawk
EUIDÉtend l'ID utilisateur effectif de l'utilisateur courant, initialisé au démarrage du shell. variable read-onlybash
FCEDITL'éditeur par défaut pour la commande fcbash
FIGNOREUne liste séparée par des virgules de suffixes à ignorer lors des completion de nom de fichier. ex: ".o:~"bash
FILENAMEnom du fichier d’entréeawk
FNRNombre d’enregistrements dans FILENAMEawk
FSSplit les enregistrements dans des champs en tant qu’expression régulièreawk
FSCK_FORCE_ALL_PARALLELSi définis, fsck tente de vérifier tous les systèmes de fichier en parallèle. Utile pour les systèmes RAIDfsck
FSCK_MAX_INSTLimite le nombre de checkers en concurrence.fsck
FSTAB_FILEEnplacement du fichier fstabfsck
FUNCNAMETableau contenant les noms de toutes les fonctions shell actuellement dans la pile d'appel d'exécution. L'élément d'index 0 est le nom de la fonction actuellement exécutée, l'élément d'index le plus élevé est la fonction main. Cette variable peut être utilisée avec BASH_LINENO et BASH_SOURCE. Chaque élément de FUNCNAME a des éléments correspondant dans ces 2 variables pour décrire la pile. ${FUNCNAME[$i]} a été appelé depuis le fichier ${BASH_SOURCE[$i+1]} à la ligne numéro ${BASH_LINENO[$i]}. La commande caller affiche la pile d'appel courante utilisant cette information.bash
FUNCNESTSi définis à une valeur numérique supérieur à 0, définis le niveau maximum de niveau imbriqué.bash
GLOBALPLATFORM_DEBUGActive le mode debug depuis la librairie GlobalPlatformGPShell
GLOBALPLATFORM_LOGFILEDéfinis le fichier dans lequel écrire les logsGPShell
GLOBIGNOREUne liste séparée par des virgules de patterns définissant le jeu de noms de fichier à ignorer par l'expansion de nom de fichier.bash
GREP_COLORSSpécifie les couleurs et autres attributs utilisés pour colorer la sortie:grep
GROUPSUn tableau contenant la liste de groupes dont l'utilisateur est membre.bash
histcharsLes 2 ou 3 caractères qui contrôlent l'expansion d'historique et la tokenisation. Le premier caractère est le caractère l'expansion d'historique (généralement !). Le second est le caractère quick substitution, qui est utilisé comme raccourci pour relancer la commande précédente (généralement ^). Le 3ème caractère, optionnel, est le caractère qui indique que le reste de la ligne est un commentaire quand il est trouvé comme premier caractère d'un mot, généralement #. Il permet à la substitution d'historique de sauter les mots restants sur la ligne.bash
HISTCMDLe numéro d'historique, ou index dans la liste d'historique, de la commande courantebash
HISTCONTROLUne liste séparée par des virgules de valeur contrôlant la manière dont les commandes sont sauvées dans la liste d'historique. Si HISTCONTROL n'est pas définis ou n'inclus pas de valeur valide, toutes les lignes sont sauvegardées dans l'historique, sujet à HISTIGNORE. Les lignes d'une commande composée multi-ligne excepté la première ne sont pas testées et sont ajoutés dans l'historique sans regarder la valeur de HISTCONTROL. La liste peut inclure les mots clé suivant:bash
HISTFILENom du fichier dans lequel l'historique des commandes est sauvegardé. Défaut: ~/.bash_history. Si non définis, l'historique n'est pas sauvegardé.bash
HISTFILESIZENombre maximum de lignes contenus dans le fichier d'historique.bash
HISTIGNOREListe de patterns utilisés pour décider quelles lignes de commandes devraient être sauvés dans l'historique. Chaque pattern doit matcher la ligne complète. & match la ligne précédente dans l'historique. Les lignes d'une commande composée multi-ligne excepté la première ne sont pas testéesbash
HISTSIZENombre de commandes à mémoriser dans l'historique de commandes. Défaut: 500bash
HISTTIMEFORMATUtilisée pour formater les timestamp via strftime(3) dans le fichier d'historique.bash
HOMELe home de l'utilisateurkdmrc
Répertoire personnel de l'utilisateurless xauth kdeinit bsd-mailx aptitude cups ssh
Répertoire contenant .lvm_history si le shell readline interne est invoquélvm
Le répertoire home de l'utilisateur courant. argument par défaut de la commande cdbash
HOMEDRIVE, HOMEPATHLa concaténation des ces 2 variables est le nom du home si $HOME n'est pas définisless
HOSTFILEContient le nom d'un fichier dans le même format que /etc/hosts qui devrait être utilisé quand le shell doit compléter un nom d'hôte. La liste peut être changé pendant l'exécution du shell. Si non définis, utilise /etc/hosts.bash
HOSTNAMEDéfinis automatiquement au nom de l'hôte courantbash
HOSTTYPEDéfinis automatiquement à une chaîne que décris de manière unique le type de machine sur lequel bash est exécuté.bash
ICEAUTHORITYPointe vers un fichier qui contient des données d'autorisation (défaut: $HOME/.ICEauthority)X
ID_SEATLe siège physique où le périphérique est attaché. Si non définis, seat0 est supposé.udisks
IFACENom phyique de l'interfaceinterfaces
IFSInternal Field Separator utilisé pour séparer les mots après l'expansion et pour séparer les lignes en mots avec la commande read. Défaut: ""bash
IGNOREEOFContrôle l'action d'un shell interactif à la réception du caractère EOF. Si définis, la valeur est le nombre de caractères EOF consécutifs qui doivent être tapés avant que bash se termine. Défaut: 10 si la variable est définis mais vide. Si elle n'existe pas, EOF signifie la fin de l'entrée du shell.bash
IMSM_NO_PLATFORMÀ 1, désactive les vérifications de plateform Intel pour les raid IMSM.mdadm
INITNom du répertoire init de l'utilisateurless
INIT_VERSIONla version d'initinit
INPUTRCNom du fichier de démarrage pour readline. Défaut: ~/.inputrcbash
IP4_ADDRESS_NAdresse IPv4 sous la forme "adresse/préfixe passerelle", où N est un numéro de 0 à (adresses IPv4 -1). La passerelle est déprécié.NetworkManager
IP4_DOMAINSListe séparé par un espace de domaines de rechercheNetworkManager
IP4_GATEWAYPasserelle IPv4NetworkManager
IP4_NAMESERVERSListe séparé par un espace de serveurs DNSNetworkManager
IP4_NUM_ADDRESSESContient le nombre d'adresses IPv4 que le script peut attendreNetworkManager
IP4_ROUTE_NRoute IPv4 au format "address/prefix next-hop metric", où N est un nombre de 0 à NetworkManager
IP6_Certaines variables IPv4 sont également disponible pour IPv6NetworkManager
IPPFIND_SERVICE_DOMAINNom de domaineippfind
IPPFIND_SERVICE_HOSTNAMEFQDNippfind
IPPFIND_SERVICE_NAMENom de l'instance du serviceippfind
IPPFIND_SERVICE_PORTNuméro de port pour le serveurippfind
IPPFIND_SERVICE_REGTYPEType d'enregistrement DNS-SDippfind
IPPFIND_SERVICE_SCHEMESchéma d'URI pour le type d'enregistrement DNS-SDippfind
IPPFIND_SERVICE_URIURI pour le serviceippfind
IPPFIND_TXT_KEYValeur de l'enregistrement TYT pour KEY (majuscule)ippfind
IPP_PORTPort par défaut pour les requêtes IPPcups
I_WANT_A_BROKEN_PSForce l'interpretation de ligne de commande obsolèteps
KDEDIRSRépertoires faisant partie de l'installation de KDEkbuildsycoca
KDESYCOCAChemin des fichiers de base de données de sycocakbuildsycoca
KDE_DISPLAYIndique à kdeinit4 qu'il tourne sous un environnement de bureau KDEkdeinit
KDE_HOME_READONLYSpécifie si le répertoire personnel est en lecture seulekdeinit
KDE_IS_PRELINKEDindique que les programmes KDE sont pre-linkedkdeinit
KPROP_PORTport kprop à utiliser. Défaut: 754Kerberos - Formats
KRB5CCNAMEpeut contenir un nom de cache d'autorisations Kerberos5kdmrc kdestroy klist kinit kswitch kvno
fichier du cache d'accréditifs par défaut, sous la forme type:residualKerberos - Formats
Définis par pam_setcred(). Fichier du cache d'accréditifs par défaut, sous la forme type:residualpam_krb5
KRB5RCACHEDIRRépertoire du cache replay par défaut.Kerberos - Formats
KRB5RCACHETYPEType de cache replay par défaut. (défaut: dfl) none pour le désactiverKerberos - Formats
KRB5_CLIENT_KTNAMEFichier keytab client par défautKerberos - Formats
KRB5_CONFIGSpécifie l'emplacement de krb5.confkrb5kdc kprop kpropd Kerberos - Formats
KRB5_KDC_PROFILESpécifie l'emplacement de kdc.confkrb5kdc kpropd kproplog Kerberos - Formats
KRB5_KTNAMEFichier keytab par défautKerberos - Formats
KRB5_TRACEFichier pour les logs.Kerberos - Formats
KRBTKFILEpeut contenir un nom de cache d'autorisations Kerberos4kdmrc
LANGLangage à utiliser pour déterminer le jeu de caractèresless look nmcli
Utilisé pour rechercher les localesman
Spécifie la localegrep find
Utilisé pour déterminer la catégorie de la localebash
LANGUAGEContient une liste séparée par ',' de langages qui remplacent les variables LC_ALL, LC_XXX et LANGgrep
LC_ALLLangage à utiliser pour déterminer le jeu de caractèreslook nmcli
Spécifie la localegrep find
Remplace LANG et tout autre variable LC_ spécifiant une catégorie de localebash
LC_ALL, LC_CTYPE, LANGLa première valeur non vide détermine les information de localité actuelles.X
LC_COLLATESpécifie la locale pour la catégorie LC_COLLATEgrep find
Détermine l'ordre de classement utilisé lors du trie des résultat de l'expansion de nom de fichier, et détermine la méthode de plage d'expression, d'équivalence de classe, et de classement de séquences dans l'expansion de nom de fichier et de recherche de pattern.bash
LC_CTYPELangage à utiliser pour déterminer le jeu de caractèresless find
Détermine l'interprétation des caractères et le mode de classes de caractères dans l'expansion de chemin et de pattern matchingbash
LC_MESSAGESUtilisé pour rechercher les locales.man
Spécifie la locale pour la catégorie LC_MESSAGESgrep find
Utilisé pour rechercher les localesnmcli
Détermine la locale utilisée pour traduire les chaînes entre guillemets double précédés par un $bash
LC_NUMERICDétermine la locale utilisée pour formatter les nombresbash
LC_TIMEFormat de dateps
LC_TYPELangage à utiliser pour déterminer le jeu de caractèreslook
Spécifie la locale pour la catégorie LC_CTYPEgrep
LDAPOptions comme dans ldap.confldap.conf
LDAPCONFChemin du fichier de configurationldap.conf
LDAPNOINITDésactive tous les paramètres par défautldap.conf
LDAPRCFichier de configuration dans $HOME ou $CWDldap.conf
LDD_ARGV0libc5. argv[0] est utilisé par ldd quand aucun n'est présent.ld.so
LD_AOUT_LIBRARY_PATH(libc5) Version de LD_LIBRARY_PATH pour les binaires a.outld.so
LD_AOUT_PRELOAD(libc5) Version de LD_PRELOAD pour les binaires a.outld.so
LD_ASSUME_KERNELglibc >= 2.2.3. Force le linker dynamique à assumer qu'il fonctionne sur un système avec une version ABI kernel différent.ld.so
LD_AUDITglibc >=2.4. Liste d'objets partagé à charger avec tous les autres dans un espace de nom de linker séparé.ld.so
LD_BIND_NOTglibc >=2.2. Ne met pas à jour le Global Offset Table et la Procedure Linkage Table en résolvant un symbole.ld.so
glibc >=2.1.95. ne met pas à jours GOT et PLT après avoir résolus un symboleld.so
LD_BIND_NOWglibc >=2.1.1. Si non vide, le linker dynamique résous tous les symboles au démarrage au lieu de déférer les appels de fonction au moment ou il sont référencé la première fois.ld.so
LD_DEBUGglibc >=2.1. Mode verbeux du linker dynamique. (all ou help).ld.so
LD_DEBUG_OUTPUTglibc >=2.1. Fichier dans lequel écrit la sortie LD_DEBUG (défaut: l'erreur standard)ld.so
LD_DYNAMIC_WEAKglibc >=2.1.91. Autorise à écraser les symboles faibles (revenir à l'ancien comportement glibc)ld.so
LD_HWCAP_MASKglibc >=2.1. Masque pour les capacités hardware.ld.so
LD_KEEPDIR(libc5). N'ignore pas le répertoire dans les noms des librairies a.out à charger.ld.so
LD_LIBRARY_PATHListe de répertoire dans lequel rechercher les librairies ELF au moment de l'exécution. Ignoré pour les programmes set-user-ID et set-group-IDld.so
LD_NOWARN(libc5).Supprime les alertes sur les librairie a.out avec des numéros de version mineur incompatible.ld.so
LD_ORIGIN_PATHglibc >=2.1. Chemin œu le binaire est trouvéld.so
LD_POINTER_GUARDglibc >=2.4. À 0, désactive le pointer guarding, sinon l'active.ld.so
LD_PRELOADUne liste de librairies partagées ELF additionnels à charger avant toutes les autres.ld.so
LD_PROFILEglibc >=2.1. Le nom d'un simple objet partagé à profiler.ld.so
LD_PROFILE_OUTPUTglibc >=2.1. Répertoire où la sortie LD_PROFILE doit être écrite.ld.so
LD_SHOW_AUXVglibc >=2.1. Affiche un tableau auxiliaire passé par le kernel.ld.so
LD_TRACE_LOADED_OBJECTSELF uniquement. non vide, force le programme à lister ses dépendance comme lancé par ldd, au lieu de se lancer normalementld.so
LD_USE_LOAD_BIASNon définis, les exécutables et objets partagés pré-liés honorent les adresses de base de leur librairies et les PIE et autres objets partagé ne les honore pas. Si définis, tous les honorent. À 0 aucun de les honorent.ld.so
LD_VERBOSEglibc >=2.1. Si non vide, affiche les informations de versionning de symbole sur le programme si LD_TRACE_LOADED_OBJECTS a été mis.ld.so
LD_WARNELF, glibc >=2.1.3. non vide, alerte sur les symboles non-résolusld.so
LESSOption à passer à lessless
LESSANSIENDCHARScaractère qui peut terminer une séquence d'échappement de couleur ANSI (défaut: m)less
LESSANSIMIDCHARScaractère qui peut apparaître entre le caractère ESC etle caractère de fin dans une séquence d'échappement de couleur ANSI (défaut: "0123456789;[?!"'#%()*+ ")less
LESSBINFMTFormat pour l'affichage des caractère non-contrôle, non-imprimablesless
LESSCHARDEFDéfinis un jeu de caractèresless
LESSCHARSETDéfinis un jeu de caractères prédéfinisless
LESSCLOSELigne de commande pour invoquer le pré-processeurless
LESSECHONom du programme lessecho, nécessaire pour étendre les méta-caractèresless
LESSEDITChaîne prototype. voir PROMPTSless
LESSGLOBALTAGSNom de la commande utilisé par -t pour trouver les tags globauxless
LESSHISTFILENom du fichier d'historique des commandes de recherche et des commandes shell (défaut: "$HOME/.lesshst"less
LESSHISTSIZENombre maximum de ligne à sauver dans le fichier d'historiqueless
LESSKEYNom du fichier lesskey par défautless
LESSKEY_SYSTEMNom du fichier lesskey système par défautless
LESSMETACHARSListe des caractères considérés comme méta-caractères par le shellless
LESSMETAESCAPEPréfix à ajouter avant chaque méta-caractères envoyé au shell. Si vide, les méta-caractères ne sont pas passés au shellless
LESSOPENLigne de commande pour invoquer le pré-processeurless
LESSSECUREA 1, less est en mode sécureless
LESSSEPARATORChaîne à ajouter au nom du répertoire dans la complétion des nom de fichierless
LESSUTFBINFMTFormat pour afficher les Unicodes non-imprimablesless
LESS_IS_MOREEmule moreless
LIBBLKID_DEBUG=all Activer la sortie de débogage de libblkidfindfs lsblk fsck mkswap swapon
LIBMOUNT_DEBUG=all Activer la sortie de débogage de libmount.lsblk fsck swapon
à 0xffff active la sortie de débuggage pour findmntfindmnt
LIBMOUNT_FSTABÉcrase le chemin par défaut du fichier fstabfindmnt
LIBMOUNT_MTABÉcrase le chemin par défaut du fichier mtabfindmnt
LIBSMARTCOLS_DEBUG=all Activer la sortie de débogage de libsmartcolslsblk
LINENOChaque fois que ce paramètre est référencé, le shell substitue un nombre décimal représentant le numéro de ligne séquentiel courant dans un script ou fonction. Quand ce n'est pas un script ou une fonction, la valeur substituée n'a pas de signification garantie.bash
LINESDéfinis le nombre de lignes à l'écran. Prend précédence sur $TERMless
Change la hauteur par défautps
Utilisé par select pour déterminer la longueur de colonne pour afficher la liste de sélection. Définis automatiquement à la réception d'un SIGWINCHbash
LISTERChemin du listeur de répertoire à utiliser dans la commande foldersbsd-mailx
LOCALEDIREmplacement des fichiers de localisationcups
LOCPATHListe de chemins, séparés par un ':', qui devraientt être utilisé pour trouver les données de locale. Si définis, seul les fichiers provenant de ces chemins et le chemin par défaut du système sont utilisés.locale
LOGICALNom logique de l'interfaceinterfaces
LOGNAMENom de l'utilisateurkdmrc bsd-mailx ssh
LPDESTFile d'impression par défaut (standard SystemV)cups
LS_COLORSLa sortie de dircolors est une commande shell qui est définie dans cette variabledircolors
LVM_BINARYLe binaire LVM2 à utiliser. Défaut: lvmvgimportclone lvmdump
binaire lvm2 à utiliser. Défaut: /sbin/lvmclvmd
LVM_CLVMD_BINARYemplacement du binaire clvmd. Défaut: /usr/sbin/clvmdclvmd
LVM_COMAND_PROFILENom du profile de commande par défaut à utiliser pour les commandes LVM.lvm
LVM_EXPECTED_EXIT_STATUSLe status anticipé quand le processus quitte. Utiliser ">N" pour matcher un status supérieur à Nlvm
LVM_LOG_FILE_EPOCHChaîne jusqu'à 32 lettre à ajouter au nom du fichier de log et suivi par l'ID du processus et un horodatage. Si définis, chaque processus log dans un fichier séparélvm
LVM_LVMETAD_PIDFILENom du volume group qui stocke l'ID du process lvmetadlvm
Chemin du fichier pid.lvmetad
LVM_LVMETAD_SOCKETChemin du socket utilisé pour communiquer avec lvmetadlvm
Chemin du socket.lvmetad
LVM_LVMPOLLD_PIDFILEChemin du fichier qui stocke l'ID du processus lvmpolldlvm
Chemin du fichier pidfilelvmpolld
LVM_LVMPOLLD_SOCKETChemin du socket utilisé pour communiquer avec lvmpolldlvm
Chemin du fichier socketlvmpolld
LVM_SUPPRESS_FD_WARNINGSSupprime les alertes sur les descripteurs de fichier inattendus passés à lvmlvm
LVM_SUPPRESS_LOCKING_FAILURE_MESSAGESUtilisé pour supprimer les messages d'alerte quand le lock configuré est indisponiblelvm
Supprime les messages d'erreur de locklvchange
LVM_SYSTEM_DIRRépertoire contenant lvm.conf. Défaut: /etc/lvmlvm
LVM_VG_NAMENom deu volume group qui est assumé pour toute référence à un volume logique qui ne spécifie pas de chemin.lvm
LXC_CGNS_AWARENon définis, cette version de lxc ne gère pas les namespaces cgroup. Ne garantit pas que ces namespaces sont activés dans le kernel.lxc.container.conf-2.0.5
LXC_CONFIG_FILEChemin du fichier de configuration de conteneurlxc.container.conf-2.0.5
LXC_CONSOLEChemin de la console de sortie du conteneur si non nulllxc.container.conf-2.0.5
LXC_CONSOLE_PATHChemin de la console de sortie de log du conteneur si non nulllxc.container.conf-2.0.5
LXC_NAMENom du conteneurlxc.container.conf-2.0.5
LXC_ROOTFS_MOUNTChemin du rootfs monté dans l'hôtelxc.container.conf-2.0.5
LXC_ROOTFS_PATHValeur de lxc.rootfs pour le conteneurlxc.container.conf-2.0.5
LXC_SRC_NAMEDans le cas d'un hook clone, c'est le nom du conteneur originallxc.container.conf-2.0.5
LXC_TARGETSeulement pour le hook stop. Vaut stop ou rebootlxc.container.conf-2.0.5
MACHTYPEDéfinis automatiquement à une chaîne qui décris de type de système sur lequel bash est exécuté dans de format GNU standard.bash
MAILSi définis à un fichier ou un répertoire et que MAILPATH n'est pas définis, bash informe l'utilisateur de l'arrivée de mails dans fichier/répertoire spécifié.bash
Emplacement de la boite mail de l'utilisateurssh
Si définis, l'emplacement de la boite mail de l'émetteur, sinon utilise /var/mailbsd-from bsd-mailx
MAILCHECKSpécifie la fréquence en secondes que bash vérifis les mails. le message peut être spécifié en séparane le nom du fichier du message par un "?". quand utilisé dans le texte du message $_ étend au nom du fichier. (ex: MAILPATH='/var/mail/bfox?"You have mail":~/shell-mail?"$_ has mail!"')bash
MAILRCEmplacement du fichier .mailrcbsd-mailx
MANLESSAvec less comme pager, copie cette valeur telle quelle dans $LESSman
MANOPTParsé avant la ligne de commande pour des options spécifiquesman
MANPAGERPager à utiliser (défaut: pager -s)man
MANPATHChemin de recherche pour les pages de manuelapropos catman man manpath whatis
MANROFFSEQDétermine le jeu de préprocesseurs à utiliserman
MANSECTListe de sections dans lesquels rechercher et dans quel ordre.catman man
MANWIDTHLongueur de ligne (défaut: 80)apropos man whatis
MAN_KEEP_FORMATTINGles caractères de formattage définis sont affichés.man
MAN_KEEP_STDERRnon vide, permet d'afficher les erreurs dans la sortieman
MAPFILEUn tableau créé pour maintenir le texte lu par la fonction mapfile quand aucun nom de variable n'est fournisbash
MBOXEmplacement du fichier mboxbsd-mailx
MDADM_CONF_AUTOToute chaîne dans cette variable est ajoutée au démarrage de la ligne AUTO dans le fichier de configuration. Peut être utilisé pour désactiver certains types de métadonnées. (ex: '-ddf -imsm' pour désactiver ces array )mdadm
MDADM_GROW_ALLOW_OLDSi un array est stoppé durant un reshape, qui utilise un fichier backup, puis il est ré-assemblé, mdadm peut se pleindre que le fichier backup est trop ancien. À 1, ne vérifie pas le fichier backup.mdadm
MDADM_NO_MDMONEmpêche de démarrage de mdmonmdadm
MDADM_NO_SYSTEMCTLN'utilise pas systemd pour démarrer les tâchesmdadm
MDADM_NO_UDEVNe laisse pas udev créer les fichiers de périphériquesmdadm
METHODMéthode de l'interfaceinterfaces
MIDIDEVdéfaut : /dev/sequencerWine-présentation wine
MIXERDEVdéfaut : /dev/mixerWine-présentation wine
MKE2FS_CONFIGEmplacement du fichier de configuration pour mke2fsmke2fs
MKE2FS_DEVICE_SECTSIZENon 0, sa valeur est utilisée pour déterminer la taille de secteur physiquemke2fs
MKE2FS_FIRST_META_BGNon 0, sa valeur est utilisée pour déterminer le premier groupe de block méta.mke2fs
MKE2FS_SKIP_CHECK_MSGDéfinis, n'affiche pas le message de vérification automatique des systèmes de fichier causés par le compteur de mount ou l'interval de vérification.mke2fs
MKE2FS_SYNCNon 0, détermine la fréquence d'appel à sync(2) durant l'initialisatio de la table d'inodemke2fs
MKPASSWD_OPTIONSUne liste d’options qui vont être évaluées avant ceux spécifiés sur la ligne de commande.mkpasswd
MODEDémarre si lancé depuis ifup, arrête si lancé depuis ifdowninterfaces
MODPROBE_OPTIONS peut être utilisé pour passer des arguments à modprobemodprobe
MORESpécifie les options pour moremore
NFNombre de champs dans l’enregistrement courantawk
NLSPATHDétermine l'emplacement des catalogues de message d'internationalisationfind
NRNombre d’enregistrement courant total dans le flux d’entréeawk
OFMTFormat pour afficher les nombres; initialisé à "%.6g"awk
OFSSéparateur de champs en sortie, initialisé à " "awk
OLDPWDLe répertoire de travail précédentbash
OPENCT_SOCKETDIRSpécifie l’emplacement pour les fichiers et sockets (défaut : /var/run/openct)openct-control
OPENSSL_CONFRéflète l’emplacement du fichier de configuration maître (idem à -config)OpenSSL - ca
peut être utilisé comme emplacement de fichier de configuration alternatif.OpenSSL - req
OPTARGLa valeur du dernier argument traité par la commande getoptsbash
OPTERRÀ 1, bash affiche les messages d'erreur générés par la commande getopts. OPTERR est initialisé à 1 à chaque fois que le shell est invoqué ou qu'un script shell est exécutébash
OPTINDd'index du prochain argument à traiter par la commande getoptsbash
ORSTermine chaque enregistrement en sortie, initialisé à "\n"awk
OSTYPEDéfinis automatiquement à une chaîne qui décris le système d'exploitation sur lequel bash est exécutébash
PACO_DEBUGÀ yes, paco agit comme avec l'option -vvpacorc
PAGERPager à utiliser (défaut: pager -s)man
Pager à utiliserbsd-mailx aptitude debugfs
PAM_KRB5CCNAMEDéfinis par pam_authenticate() pour pointer vers le cache de ticket temporaire utilisé pour l'authentification.pam_krb5
PATHla valeur de SystemPathkdmrc
Chemins de recherche de l'utilisateurless
Les chemins de recherche pour les commandesfind fsck
PATH par défaut, tel que spécifié à la compilation de sshssh
Les chemins de recherche pour les commandes.bash
le path de recherche de commande: /usr/local/sbin :/usr/local/bin :/usr/sbin :/usr/bin :/sbin :/bininterfaces
/bin :/usr/bin :/sbin :/usr/sbininit
PHASEComme pour MODE, mais plus précis, distingue pre-up, post-up, pre-down et post-down.interfaces
PIPESTATUSUn tableau contenant une liste de status de sortie des processus dans le pipeline le plus récemment exécutébash
POSIX2À on, agit comme POSIXLY_CORRECTps
POSIXLY_CORRECTSi définis, interprète chaque mot clé comme expression régulièreapropos
Identique à -s, conforme bc à POSIXbc
Strictement Conforme à POSIXps find
grep se conforme à POSIXgrep
Si cette variable est dans l'environnement lorsque bash démarre, le shell entre en mode posix avant de lire les fichiers de démarrage.bash
PPIDLe process ID du shell parent. read-onlybash
PREVLEVELLe runlevel système précédantinit
PRINTERFile d'impression par défaut (standard Berkeley)cups
PROMPT_COMMANDSi définis, la valeur est exécutée comme commande avant de fournir chaque prompt primaire.bash
PROMPT_DIRTRIMSi définis à un nombre supérieur à 0, la valeur est utilisée comme nombre de composants de répertoire à conserver en étendant la chaîne \w et \W.bash
PS1La valeur de ce paramètre est étendu et utilisé comme prompt primaire. Défaut: \s-\v\$ bash
PS2La valeur de ce paramètre est étendu et utilisé comme prompt secondaire. Défaut: >bash
PS3La valeur de ce paramètre est étendu et utilisé comme prompt pour la commande selectbash
PS4La valeur de ce paramètre est étendu et utilisé comme PS1 et la valeur est affichée avant chaque commande que bash affiche en mode trace. Le premier caractère est répliqué plusieurs fois si nécessaire, pour indiquer plusieurs niveaux d'indirection. Défaut: +bash
PS_PERSONALITYposix, old, linux, bsd, sun, digital, ...ps
PULSE_BINARYChemin du binaire PulseAudiopulseaudio
PULSE_CLIENTCONFIGChemin du fichier que devrait être lu au-lieu de client.confpulseaudio
PULSE_COOKIEChemin du fichier qui contient le cookie d'authentification PulseAudio. Défaut: ~/.config/pulse/cookiepulseaudio
PULSE_SERVERSpécifie le serveur auquel se connecter quand un client demande une connexion à un serveur de son. Cette chaîne est une liste d'adresses séparés par un espace blanc. (unix:, tcp:, tcp4:, tcp6:)pulseaudio
PULSE_SINKnom symbolique du sink auquel se connecter quand un client créé un flux playback et ne demande pas explicitement un sink spécifique.pulseaudio
PULSE_SOURCEnom symbolique de la source à laquelle se connecter quand un client créé un flux d'enregistrement et ne demande pas de source spécifique.pulseaudio
PWDLe répertoire de travail courant, définis par cdbash
QUOTING_STYLESpécifie la valeur par défaut de --quoting-stylels
RANDOMChaque fois que ce paramètre est référencé, un entier entre 0 et 32767 est généré. La séquence de nombres aléatoire peut être initialisée en assignant une valeur à RANDOM.bash
READLINE_LINELe contenu du tampon de ligne de readline, à utiliser avec bind -xbash
READLINE_POINTLa position du point d'insertion dans le tampon de ligne de readline, à utiliser avec bind -xbash
REPLYDéfinis à la ligne de l'entrée lus par la commande read quand aucun argument n'est fournisbash
REPLYTOSi définis, est utilisé pour initialiser le champ Reply-To pour les messages sortantbsd-mailx
RESOLV_ADD_TRIM_DOMAINSUne liste de domaines, séparés par ';' , ':' ou ',', qui sont ajouté à la liste des domaines.host.conf
RESOLV_HOST_CONFpointe vers le fichier à lire au lieu de /etc/host.confhost.conf
RESOLV_MULTIRemplace la commande multihost.conf
RESOLV_OVERRIDE_TRIM_DOMAINSUne liste de domaines, séparés par ';' , ':' ou ',', qui remplacent la liste des domaines de la commande trim+host.conf
RESOLV_REODERRemplace la commande reorderhost.conf
RESOLV_SERV_ORDERRemplace la commande orderhost.conf
RESOLV_SPOOF_CHECKRemplace les commandes nospoof, spoofalert et spoof de la même manière que la commande spoofhost.conf
RESOURCE_NAMESert d'identifiant principal pour les ressources appartenant à exécuter. (défaut: le basename du pathname du programme)X
RLENGTHLongueur définis par le dernier appel de la fonction intégrée match()awk
RPMBUILDOPTOptions à passer à rpm quand il construit le paquetalien
RPMINSTALLOPTOptions à passer à rpm quand il construit le paquetalien
RSSéparateur d’enregistrement en entrée, initialisé à "\n"awk
RSTARTIndex définis par le dernier appel à match()awk
RUNLEVELLe runlevel système courantinit
SECONDSChaque fois que ce paramètre est référencé, le nombre de secondes depuis l'invocation du shell est retourné. Si une valeur est assigné à SECONDS, retourne le nombre de seconde depuis l'assignement plus la valeur assigné.bash
SESSION_MANAGERSpécifie le gestionnaire de sessionX
SHELLLa valeur de SystemShellkdmrc
Shell courant de l'utilisateurless more bsd-mailx
Le chemin complet du shell est conserver dans cette variable.bash
SHELLOPTSUne liste séparée par des virgules d'options du shell. Chaque mot dans la liste est un argument valide pour l'option -o de la commande set. Cette variable est lu avant tout fichier de démarrage.bash
SHLVLIncrémenté de 1 chaque fois qu'une instance de bash est lancéebash
SSH_ASKPASSprogramme utilisé pour demander la passphrase. Défaut: ssh-askpassssh-add
Si définis, exécute le programme spécifié et ouvre une fenêtre X11 pour lire la passphrasessh
SSH_AUTH_SOCKSocket unix utilisé pour communiquer avec l'agentssh-add
Identifie le chemin d'un socket UNIX utilisé pour communiquer avec l'agentssh
SSH_CONNECTIONIdentifie le client et le serveur de la connexion. Contient 4 valeurs: IP, port client, IP, port serveur.ssh
SSH_ORIGINAL_COMMANDContient la ligne de commande originale si une commande forcée est exécutée.ssh
SSH_TTYDéfinis le nom du tty associé avec le shell ou la commande courantessh
SUBSETUtilisé pour construire des tableaux multiples, initialisé à "\034"awk
SYSTEMSi le système a accès à des pages de manuel d'autres OS, permet de les inclureapropos man manpath whatis
SYSTEMD_LESSRemplace les options par défaut de less ('FRSXMK')journalctl localectl timedatectl
SYSTEMD_PAGERPager à utiliser. Vide, ou 'cat' est équivalent à --no-pagerjournalctl localectl timedatectl
TERMType de terminalless more
TGT_IPC_SOCKET=Définis, tgtd et tgtadm utilisent le socket IPC spécifié au lieu de /var/run/tgtd/socket.0tgtd
TIMEFORMATLa valeur de ce paramètre est utilisé pour spécifier comment les information de temps pour les pipe, préfixeés avec le mot réservé time sont affichés. Défaut: $'\nreal\t%3lR\nuser\t%3lU\nsys%3lS'. % introduit une séquence échappée.bash
TMOUTSi définis à une valeur supérieure à 0, est traité comme timeout par défaut pour les commandes read et select. Dans un shell interactif, la valeur est interprétée comme nombre de secondes à attendre une entrée après avoir fournis le prompt primaire.bash
TMPQuand TMPDIR n´est pas paramétrée,utilise ce répertoireaptitude
TMPDIRSpécifie un répertoire pour les fichiers temporairesaptitude cups
Répertoire temporaire pour les points de montage (défaut. /tmp)fsadm
Spécifie un répertoire dans lequel bash créé les fichiers temporairesbash
TZAffecte le timezone utiliséfind ssh
UDISKS_AUTODéfinis, remplace la propriété HintAutoudisks
UDISKS_CAN_POWER_OFFDéfinis, remplace la propriété CanPowerOffudisks
UDISKS_FILESYSTEM_SHAREDà 1, le système de fichier dans le périphérique sera monté dans un répertoire partagé (ex: /media/VolumeName) au lieu d'un répertoire privé (ex: /run/media/$USER/VolumeName) quand la méthode Filesystem.Mount() est utilisée.udisks
UDISKS_ICON_NAMEIcône à utiliser pour le périphérique en le présentant à une interface utilisateur.udisks
UDISKS_IGNOREDéfinis, remplace la propriété HintIgnoreudisks
UDISKS_NAMENom à utiliser pour le périphérique en le présentant à une interface utilisateur. Correspond à la propriété HintNameudisks
UDISKS_SYMBOLIC_ICON_NAMEL'icône à utiliser pour le périphérique en le présentant à une interface utilisateur en utilisant un icône symboliqueudisks
UDISKS_SYSTEMDéfinis, remplace la propriété HintSystemudisks
UIDÉtend l'ID utilisateur, initialisé au démarrage du shell, read-onlybash
UNIX95Pas d'excuse pour ignorer les mauvaise fonctionnalités de psps
USERnom de l'utilisateurkdmrc bsd-mailx ssh
VERBOSITYindique si --verbose est utilisé.interfaces
VISUALNom de l'éditeur par défautless bsd-mailx
WINEChemin de winewinetricks
WINEARCHSpécifie l’architecture Windows à supporterWine-présentation
Spécifie l’architecture Windows (win32 ou win64)wine
WINEDEBUGActive/désactive les messages de deboggage. (syntaxe : [classe][+|-]canal[,[classe2][+|-]canal2])wine
WINEDEBUG=[channels]permet d’activer des cannaux de debug. 4 classes peuvent être définies, trace, fixme, warn, err, +all, -. (ex : WINEDEBUG=warn+heap wine program_name)Wine-présentation
WINEDLLOVERRIDESDéfinis le type d’emplacement et l’ordre de chargement des DLL utilisée lors du processus de chargement d’une DLL. le type peut être n( native) ou b (builtin) (ex : WINEDLLOVERRIDES="comdlg32,shell32=n,b", ex : WINEDLLOVERRIDES="comdlg32=b,n ;shell32=b ;comctl32=n ;oleaut32=")wine
WINEDLLOVERRIDES=[DLL Overrides]Permet d’utiliser les DLL natives au lieu de celles intégrées (ex : WINEDLLOVERRIDES="comdlg32=b,n ;shell32=b ;comctl32=n ;oleaut32=" wine program_name)Wine-présentation
WINEDLLPATHChemins où rechercher les dll intégrées et les applications Winelib, séparés par des ’ :’ (défaut : /usr/local/lib/wine)wine
WINELOADERChemin de wine (défaut : /usr/local/bin/wine)wine
WINEPREFIXsi définis, nom du répertoire où sont stockés les données (défaut : $HOME/.wine)wine wineserver winetricks
WINESERVERChemin de wineserver (défaut : /usr/local/bin/wineserver)wine wineserver
W_CACHECache de winetricks ( défaut : $XDG_CACHE_HOME/winetricks)winetricks
XAPPLRESDIRPointe vers un répertoire où l'utilisateur stocke ses fichiers de ressource dépendant des applications (défaut: $HOME") uniquement si XUSERFILESEARCHPATH n'est pas définisX
XAUTHORITYPeut contenir un fichier d'autoritékdmrc
Pointe vers un fichier qui contient des données d'autorisation (défaut: $HOME/.Xauthority)X xauth
XCMSDBPointe vers fichier de base de données de noms de couleur. (défaut: /usr/lib/X11/Xcms.txt)X
XDG_CACHE_HOMECache de données utilisateur du système (défaut : $HOME/.cache)winetricks
XDM_MANAGEDContiend une liste de paramètres que la session peut trouver intéressante, comme les modules externe de conversation utilisé pour la connexionkdmrc
XENVIRONMENTPoine vers un fichier contenant les ressources X locales (défaut: $HOME/.Xdefaults-)X
XF86BIGFONT_DISABLEsi non vide, désactive l'extension XFree86-Bigfont.X
XFILESEARCHPATHdoit contenir une liste de templates de paths, séparés par une ',' défaut:X
XKB_DEBUG Influence l'extension X KeyboardX
XKB_DISABLE Influence l'extension X KeyboardX
XKB_FORCEInfluence l'extension X KeyboardX
XKEYSYMDBPointe vers un fichier contenant des définitions de keysym non-standard (défaut: /usr/share/X11/XKeysymDB)X
XLOCALEDIRPointe vers un répertoire contenant le fichier locale.alias et les hiérarchies de fichiers Compose et XLC_LOCALE pour toutes les locales. (défaut: /usr/share/X11/locale)X
XMODIFIERSContient des informations importantes pour la locale courante. (généralement: @im=)X
XPROPFORMATSNom d'un fichier avec des formats additionnelsxprop
XUSERFILESEARCHPATHListe de templates de path, où libXt recherche les fichiers de ressources dépendant de l'utilisateur. défaut:X
_N_GNU_nonoption_argv_flags_Où N est l'ID de processus grep. Si le I-ième caractère de cette variable est 1, ne pas considérer la I-ème opérande de grep comme option. Un shell peut définir cette variable pour chaque commande qu'il lance, en spécifiant quels opérandes sont le résultat d'une expansion de nom de fichier. Uniquement avec POSIXLY_CORRECTgrep
_XKB_CHARSET Influence l'extension X KeyboardX
_XKB_COMP_LED _XKB_COMP_FAIL_BEEPInfluence l'extension X KeyboardX
_XKB_CONSUME_LOOKUP_MODS Influence l'extension X KeyboardX
_XKB_CONSUME_SHIFT_AND_LOCK Influence l'extension X KeyboardX
_XKB_CONTROL_FALLBACK Influence l'extension X KeyboardX
_XKB_IGNORE_NEW_KEYBOARDS Influence l'extension X KeyboardX
_XKB_LATIN1_LOOKUP Influence l'extension X KeyboardX
_XKB_LOCALE_CHARSETS Influence l'extension X KeyboardX
_XKB_OPTIONS_ENABLE Influence l'extension X KeyboardX
_XPGAnnule CMD_ENV=irixps